On a tué ma pire ennemi

Publié le par Les enfants de l'école

 

Tout a commencé a l'école quand on se disputait louison etmoi on a eté punis car on a commencé a se battre. A la sortie de l' ecole ,elle m' a suivis jusqu' achez moi sans arrêter de m' embêter.Elle ne savais pas quelle etait en danger , car dans mon quartier, c'est tous des fou. Jedit sa depuis que ma meilleurs ami est décéder a coté de chez moi.ensuite c' etait une abitude de venir a coter de chez moi.Un jour elle nétait pas venu a l'école .

Et nétaient pa rentrer chez elle et sa a durée pendent deux semaines.Sa

mère a alerté la police mais aucune piste n' a ete trouvé .j 'ai commencée ma petite enquête.Qand je suis allé acheter du pain , j' ai vu la casquette de Louison et des empreintes de pas et puis plus rien car on ne peut pas voir des empreintes de pas sur du beton j' ai acheter du pain et je me suis dépécher de rentrer chez moi.Le lendemain, je suis aller chercher le courier, j' ai vu une lettre pour moi sans exepéditeur et sans timbre.Il y avait écris si tu tiens a louison viens a minuit devants la porte sept.J ai tout de suite alerté la police,il ont dis qu' ils vont veiller sur moi jour et nuit pour ne pas qu' il me kidnaper et demender une racon a ma mère de10000 euros.J y suis aller acompagné de la police, il n' était pas la alors je suis rentrer chez moi.On est le mercredi 29 février et il ny a pas d' école.Soudain je reçoit un coup de téléphone annonyme . Louison porte dix . J' ai tout de suite alerté la police, je me suis dépéchez de m' habiller, j ai pris les clés , et j' ai claqué la porte j' ai courru jusqua la porte dix,et la,je vois louison par terre la police etait la elle aussi ,ellela voie la ramase et appelle le samu . Le samu arrive et l' emmene tout de suite a l' hopital. Il vont essayerde la réannimer.Moi je vois hotels 5 étoils 92700 corbeille Essone gros beouf.La police est est tout de suite partie ,il ont trouveé le couable et lont emmener. Il ont remercier le concierge d' avoir ecris la lettre.



fin

Publié dans Productions d'écrits

Commenter cet article